Photo : Émilie Tournevache.

 

 

Jean Dubois

Vice-doyen à la recherche et à la création
Faculté des arts de l’UQAM

 

La pratique et les recherches artistiques de Jean Dubois zigzaguent de manière autant poétique que critique entre dispositifs numériques, structures aléatoires, reflets intersubjectifs, imagerie textuelle et approches in situ. Il aborde l’art dans la sphère publique avec des installations médiatiques se présentant sous la forme de monuments instables dont la forme est généralement aléatoire et interactive. Ses œuvres et ses communications ont été présentées dans plusieurs événements internationaux et institutions réputées au Canada ainsi qu’à l’étranger. Il enseigne à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) où il est actuellement vice-doyen à la recherche et à la création de la Faculté des arts. Il est également un membre fondateur du centre interuniversitaire des arts médiatiques Hexagram et fait partie du conseil d’administration du centre de l’image contemporaine Vox.

 

 


Photo : Émilie Tournevache.

 

 

Louise Poissant

Doyenne
Faculté des arts de l’UQAM

 

Louise Poissant est doyenne de la Faculté des arts de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle dirige le Groupe de recherche en arts médiatiques (GRAM) depuis 1989. De 2001 à 2006, elle a dirigé le Centre interuniversitaire des arts médiatiques, le CIAM, qui regroupe des chercheurs de l’Université Concordia, de l’Université de Montréal, de l’Université McGill et de l’UQAM.

Elle est l’auteur de nombreux ouvrages et articles dans le domaine des arts médiatiques publiés dans diverses revues au Canada, en France et aux États-Unis. Entre autres réalisations, elle a dirigé la rédaction et la traduction d’un dictionnaire sur les arts médiatiques publié aux Presses de l’Université du Québec en français et en anglais par sections dans la revue Leonardo aux MIT Press. Une version électronique est disponible sur Internet. Cette version encyclopédique implique la participation d’artistes de la communauté internationale dont des extraits d’œuvres sont présentés. Ses recherches actuelles portent sur les nouvelles technologies appliquées au domaine des arts de performance et sur le bioart.

 

 


 

Annie Gérin

Directrice
Département d’histoire de l’art de l’UQAM

 

Annie Gérin est historienne de l’art et commissaire d’exposition. Titulaire d’un doctorat en histoire de l’art et en études culturelles de l’Université de Leeds (R.-U., 2000), elle s’intéresse à des questions posées par la présence d’œuvres d’art et de culture matérielle dans les lieux publics, dans des contextes contemporains et historiques (particulièrement celui de l’URSS). Elle a enseigné l’histoire et la théorie de l’art à l’Université de Régina (2000-2004) et à l’Université d’Ottawa (2004-2006) avant d’accepter un poste de professeure au Département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en 2006.

Les champs de recherche privilégiés par Annie Gérin concernent l’art monumental, l’art public et la culture matérielle rencontrés hors du cadre institutionnel du musée ou de la galerie d’art, particulièrement en milieu urbain. Elle s’interroge ainsi sur les rôles potentiellement joués par l’art public (commémoratif, identitaire, politique ou autres). De façon plus spécifique, elle s’intéresse à l’art monumental soviétique, à l’art public canadien et à l’art sur Internet.

 

 


 

Stéphane Bertrand

Architecte paysagiste
Commissaire indépendant

 

Architecte paysagiste depuis 1993, urbanologue, titulaire d’un baccalauréat en urbanisme et d’études de deuxième cycle en design d’événements, Stéphane Bertrand a développé une expertise d’intervention et de réflexion portant notamment sur la problématique des friches urbaines. Ses préoccupations présentes prennent en considération la nature fondamentale du paysage comme construction culturelle et sociale, dont les transformations sont significatives des croyances et des valeurs d’une communauté. Ces dernières années l’ont amené à créer différentes installations en solo ou en collaboration avec des artistes en arts visuels et d’autres collègues. Son parcours professionnel l’a conduit également à élaborer une autre position, à titre de commissaire indépendant. Le type de commissariat qu’il établit a ceci de singulier : il se veut une pratique issue de sa formation et de son champ d’expertise, tout en regroupant diverses disciplines ayant comme problématique la ville et ses composantes intrinsèques.

 

 


Photo : Thibaut Larquey.

 

 

Laurent Vernet

Commissaire
Bureau d’art public de la Ville de Montréal

 

Laurent Vernet est commissaire au Bureau d'art public de la Ville de Montréal, où il travaille depuis 2009. Il est titulaire d'une maîtrise en histoire de l'art de l'Université Concordia. Il est candidat au doctorat en études urbaines au Centre Urbanisation Culture Société de l'Institut national de la recherche scientifique. Ses recherches portent sur les publics d'œuvres d'art qui sont installées dans des espaces publics montréalais. À titre d'auteur et de critique d'art, il a publié des textes dans des catalogues d'exposition et dans des revues spécialisées, dont Espace.